Pierre Fernandez Arman

De grand-mère en petit-fils Son goût de l'accumulation lui venait, disait Arman, d'une grand-mère qui stockait des centaines de bouchons classés par année dans des boîtes à chaussures, mais aussi de son arrière-grand-père, collectionneur de voitures anciennes.

ARMAN - BIOGRAPHIE

1928 - Naissance de Arman Pierre Fernandez à Nice.
1946 - Arman suit pendant 3 ans une formation artistique à l'Ecole des Arts Décoratifs de Nice.
1949 - Arman quitte Nice pour Paris où il poursuit ses études à l'Ecole du Louvre.
1953 - Arman collectionne ses premiers objets d'art primitifs d'Afrique, ses premières toiles sont réalisées sous l'influence de Poliakoff et Nicolas de Staël.
1955 - Arman réalise des premiers cachets et empreintes, traces d'objets encrés.
1959 - Arman rencontre le marchand Daniel Cordier qui sera son plus solide représentant, il commence ses premières accumulations d'objets.
1960 - Arman adhère au mouvement des nouveaux réalistes, en compagnie notamment de Yves Klein, Pierre Restany, Hains, Martial Raysse, Spoerri etc.
1961 - Arman réalise ses première coupes et colères. L'année suivante, l'artiste réalisera ses premières accumulations d'objets en volume.
1963 - Arman partage sa vie entre Vence et New-York, il bénéficiera ensuite de la double nationalité franco-américaine.
1970 - Arman réalise ses premières inclusions dans le béton.
1977 - Arman participe à l'exposition "Paris New-York" au Centre Pompidou à Paris.
1985 - Arman livre plusieurs commandes : sculpture pour la Ville de Nice (Jardins d'Acropolis), installation de 2 accumulations en bronze à la gare Saint-Lazarre à Paris.
1989 - Arman met au point la série Shooting colors, peintures réalisées au sol par des éjections de couleurs sorties de tube par écrasement du pied.
1992 - Arman réalise devant le restaurant des frères Troisgros à Roanne une sculpture d'une hauteur de 4 mètres composée de centaines de fourchettes en bronze.
1996 - Présentation de la collection d'art africain de Arman au Musée des Arts africains et océaniens à Paris.
2005 - Mort de Arman le 22 octobre à New-York.

ARMAN - LES PRINCIPALES EXPOSITIONS

1956 - "Arman", Galerie du Haut-Pavé, Paris, France.
1959 - "Mostra personale de Arman", Galleria Apollinaire, Milan, Italie.
1960 - "Arman", galerie Schmela, Düsseldorf, Allemagne.
1963 - "Arman", Galerie Sidney Janis, New-York, USA.
1966 - "Arman", Musée des Beaux-Arts de Bruxelles, Belgique.
1969 - "Arman,accumulations Renault", Musée des Arts Décoratifs de Paris, France.
1975 - "Arman, objets armés", Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, France.
1983 - "Arman, la parade des objets", Musée Picasso Antibes, France.
1987 - "Arman", galerie Ferrero, Nice, France.
1996 - "Arman", Sidney Janis Gallery, New-York, USA.
1998 - "Arman rétrospective", Musée National du Jeu de Paume, Paris, France.
2003 - "Arman, A Survey 1954 - 2002", Malborough Gallery, New-York, USA.
2006 - "Arman, les inédits", Centre d'Art de la Malmaison, Cannes, France.

ARMAN - BIBLIOGRAPHIE

1987 - "Arman" de Bernard Lamarche-Vadel, Ed. de la Différence.
1972 - "Arman" de Otto Hahn, Ed. Hazan.
1973 - "Arman" de Pierre Restany, Ed. Abrams-Horay.
1990 - "Arman estampes" de Jane Otmezguine, Ed. Marval.
1992 - "Arman, mémoires accumulées" de Otto Hahn, Ed. Belfond, Paris.
1993 - "Arman" de Pierre Cabanne, Ed. de la Différence.
2000 - "Arman la traversée des objets" de Tita Reut, Ed. Hazan.
2003 - "Arman ou l'irréalité des choses" de Tita Reut, Ed. Gallimard.

ARMAN - CATALOGUE RAISONÉS

"Arman les estampes", catalogue établi par Moreau et Otmezguine aux éditions Marval. Près de 300 estampes de l'artiste sont ici décrites, couvrant la période 1960 à 1990.

Copyright Amorosart 2008 - 2017 - CNIL n° : 1301442 - Glossaire - F.a.q